Vampires! rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nathan Sacha Quallen.. C'est bien moi :) {Finish}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan S. Quallen
car je découvre un nouveau monde...
car je découvre un nouveau monde...
avatar

âge : 25
Masculin Messages : 10
résidence : Powell Castle..
love Quand je t'aurais mordu le cou..
créateur : Il a eut la lâcheté de ne pas me donner ne serait-ce que son prénom.
affinités : Jenna Wildens, certainement la seule qui me comprend.
à propos de moi Méfiant, agressif, effrayant..
Arriverez-vous à trouver le bon qu'il y a en lui ? A lui ouvrir le coeur.. & Laisser couler ses bons sentiments ?

MessageSujet: Nathan Sacha Quallen.. C'est bien moi :) {Finish}   Sam 18 Avr - 16:48

Ca c'est moi. Rigolez pas.


I. Informations Personnelles

♦️ Nom de Famille : Quallen
♦️ Prénom(s) : Nathan, Sacha, tout aussi banal.
♦️ Sexe : Je pencherai plus sur un sexe masculin..
♦️ Genre : Néophyte cher.
♦️ Âge Immortel : 17 ans.
♦️ Date & Lieu de Naissance : Le 14 mars 1991 à Londres.
♦️ Date de Morsure : Le 14 mars 2008.. C'est ce qu'il lui semble. La façon dont il s'est transformé, & par qui reste totalement flou dans sa tête.


II. Détails

♦️ Origine : Anglais & Américain.

♦️ Prénoms & Noms des Parents/Tuteurs :
Bailey Pedity { Sa mère } ; Sacha Quallen { Son père } ; Camille Quallen { Son beau père }

♦️ Prénoms des Frères et Sœurs :
Malheureusement, il n'en a aucun.

♦️ Fonctionnement Psychologique :
Ayant toujours vécu dans la solitude, ce jeune homme était toujours connu auprès de ses camarades de classe, comme quelqu'un de très méfiant & agressif. Il n'accordait pas sa confiance facilement.. "Mais qu'est-ce que tu as toi ?" .. Il sortait sans cesse des phrases qui sortait de nulle part cherchant à se différencier des autres, & il l'était. Du moins, le jour de ses 17 ans. C'est de cette manière là, ce jour là que son caractère a évolué. Toujours aussi fort, le même besoin de se réfugier dans son Ipod, dessinant des choses sans importance, ou bien à jouer ce que certains appellent une "gratte". Malgré sa "transformation", Nath cherchait toujours à vivre comme avant. Mais il était toujours autant direct, froid, se dévoilant devant personne, jusqu'à un jour.. Peut être. Ce caractère fort, colérique, en cachait bien des choses. Tout d'abord sa vrai personnalité, la souffrance qu'il ressentait au fond de lui, & ce besoin de la "cracher" à tous ceux qui l'entourent par la méprise des autres & la froideur.
Il ne s'acharnait pas que sur les autres non. Il dévoilait sa colère par le skateboard, aimant le risque, la vitesse, la souplesse, & la hauteur. Il se sentait libre. C'était aussi une autre manière de se libérer de sa souffrance, toujours solitaire, cherchant la compagnie de son skateboard, aimant le goût de risque, de se blesser. Même s'il ne pouvait plus. Devenu néophyte, il se fichait de tout. Il vivait au goût de la peur, de faire des choses qu'il n'avait encore jamais fait, aucun pire les unes que les autres. Mais peu importe. Il se sentait bien. Bien dans son monde.
Nath se sentait détruit, encore plus qu'avant sa "transformation". Il ne sentait plus la respiration haletante 24h/24 de son coeur, la sensation du coeur qui s'accélère, lorsque quelque chose lui plaît. Il ne pouvait plus ressentir les mêmes sentiments qu'un humain. Il essayait, mais il ne plus pouvait. Plus jamais. Mais ça, jamais il ne l'admettrait.
Quand vous le verrez, n'ayez pas peur de sa froideur, de sa méfiance, ouvrez-lui le coeur. Peut être qu'il vous donnera ce que vous attendiez. Il n'est pas méchant vous savez, ni fou, juste mal dans sa peau quand il est en compagnie de quelqu'un.

♦️ Description Physique :
Que dire de ce jeune homme ?
Il était plutôt grand, très mince. De longs & fins doigts blanchâtre s'entremêlaient dans ces cheveux en bataille. Il ne faisait guère attention à son physique, mais il n'était pourtant par si moche que vous auriez pu penser. Ses longues jambes, montraient à présent, que du haut de ces 17 ans, il devenait homme. Quelques poils, fins, couleurs chatains clairs, s'hérissaient le long de ses deux fines jambes qui, comme tout le reste de son corps, étaient d'une couleur foncé, pour un vampire.. Quand à son torse, son ventre, ses bras. Ils étaient comme tout le reste, fins. Quelques grains de beautés, étaient nichés à certains endroits de sa peau, n'étant que la seule couleur présente sur son corps. Il était maigre, peut être même trop. Il mangeait peu auparavant, maintenant il en est toujours de même. Son visage était rond, plutôt le visage enfantin. Son regard était différent de tout. Il ne montrait aucun sentiment, mais pourtant, il était très profond, il scrutait les gens de ses yeux marrons foncés, parfois noirs, cherchant à découvrir ce qu'ils ressentaient. Nath avait cette façon de regarder les gens. Vous savez, cette façon de regarder lorsque vous admirez quelque chose, lorsque vous cherchez à résoudre une énigme, cet esprit de réflexion que l'on peut avoir. Lui, Nathan Sacha Quallen l'avait tout le temps. Il perséverait, découvrait, à travers son regard, son regard hors du commun. Ses lèvres.. oh ses lèvres.. Elles étaient pratiquemment de la même couleur que sa peau.. Sa lèvres inférieur était épaisse, quand à sa lèvre supérieur, elle remontait vers son nez, formant une forme bizarre entre ces deux parties du visage. Ses cheveux chatains foncés lui recouvrait le front, son petit front, qui ne cachait aucun bouton. Hé oui.. Bizarre pour un adolescent, on ne constatait aucun boutons sur sa peau lisse & livide.
Il n'était pas s'occuper de lui physiquement.. Il aimait s'habiller correctement.. Il aimait tout ce qui touchait la mode, les dernières chaussures, les derniers jeans.. Il y mettait pourtant cette petite touche bien à lui, sa petite touche personnelle.

III. Histoire

♦️ Passé Humain :
"Je sais bien que tu as mal. Ne pleure pas.. Ne pleure pas Nathan, Sacha Quallen."
Dans un lit d'hôpital, une jeune femme blonde tenait dans ses bras un petit bébé au teint violet. Il pleurait bruyamment. Ce bébé, c'était moi. J'étais encore une petite boule de cris, de pleurs, & de larmes. Génèralement, dans une chambre d'hôpital, une naissance, il y a la maman dans le lit, & le papa à côté, heureux, abasourdi de voir son fils/sa fille, son premier enfant. Mais le mien n'y était pas. Il nous avait abandonné & moi j'en souffrais. Enfin, que suis-je bête, pas à même pas deux heures d'âge. Mais plus tard. Je demandais à maman "Il est où mon papa à moi ? Pourquoi Joe a son papa & pas moi ?". Elle en souffrait, elle se mettait à pleurer, alors je lachais mes petites voitures en plastique, & je me réfugiais dans les bras de maman, préférant la chaleur de son corps, à ses minables jouets en plastique.
En effet je n'aimais pas jouer, je me forçais, j'essayais d'être comme tous ces petits enfants, qui couraient partout, qui riaient, qui jouaient à cache-cache. Mais je n'y arrivais guère. Moi, mon passe-temps, il était différent. Nous avions une petite maison, dans la banlieue de Londres. Je ne passais pas mon temps à l'intèrieur de celle-ci, mais à l'extérieur. Je m'installai dans le grand chêne qui prenait une place considérable dans mon jardin. Je m'y installais presqu'au sommet. Je n'avais pas peur du risque, ça m'amusait, j'aimais ça. Je regardais la jolie jeune fille qui jouait avec ses poupées en plastique dans le jardin d'à côté. J'en étais fou amoureux. Vous me direz.. J'avais 6 ans. Rigolez rigolez, si ça vous amuse. Mais tombez amoureux, & vous comprendrez un peu pourquoi. Petit, je préfèrais la musique classique à Tragédie. Cela m'endormait, j'en frissonnais même.
J'étais un adolescent dans le corps d'un enfant. J'étais toujours plus mature que mon âge, à rigoler pour des choses qui n'étaient pas de mon âge, à regarder des documentaires animalier à la télé, plutôt que Bob l'Eponge.
L'adolescence arriva.. Je me dévergondais déjà un peu plus.. Ecoutant toujours du classique, mais aussi du rock. Laissant les documentaires animaliers, privilégiant les films d'horreurs. Mon enfance a été plutôt paisible.. Je vivais toujours dans cette baraque à frites à Londres & Je regardais toujours cette jeune fille dans son jardin.. Elle aussi, elle avait grandi.. Cette belle inconnue avait grandi, ses longs cheveux châtains clairs tombaient sur ses épaules, ses formes s'affinaient. Elle se développait. Elle me fascinait. L'inconnue avait laissé ses poupées en plastique, passait son temps à dessiner, assise sur l'unique marche de sa terrasse. Elle ne m'avait jamais surpris à la regarder, & elle ne me surprendra jamais. Elle a disparut le jour de mes 12 ans. C'eut été une fin auquel je ne m'y attendais guère. Comment avait-elle pu disparaître.. A présent assis sur mon vieux chêne, je regardais cette marche.. Cette marche.. Qui fini par disparaître, le jour où.. Je suis parti.
J'en souffrais encore d'être parti.. Cette fille, si inconnue, dégageait pourtant quelque chose que vous ne pourriez imaginer. Je débarquais dans les quartiers New Yorkais, dans un minuscule appartement, qui n'abritait pas de chêne.. Mince alors. Alors je me postais sur ma fenêtre, ne fixant plus le jardin d'à côté, mais les embouteillages, & le mauvais goût de la pollution. Allant à l'école de mon coin, tous les profs me reprochaient mon agressivité, & ma discrétion en cours. Pourtant j'étais un élève exemple, je n'apprenais jamais, mais mes notes étaient plutôt bonnes.
Vous devez me prendre pour un fou.. Mais je pensais encore à cette inconnue, qui me fascinait..
Puis un jour, ma mère rencontra un mec là.. Camille il s'appelait. Je ne l'appréciais guère. Je l'évitais à longueur de journée, refusant de dîner avec lui. Il m'insupportait.
"NATHAN! Vide le lave-vaisselle!"
"MINUS, viens nettoyer ce que j'ai renversé"
& Ma mère.. Ma mère disait rien. Soit elle avait peur, soit elle l'aimait. Je penchais plus pour la première option.
Un jour.. Arriva ce qui devait arrivé. Ayant marre de ce mec, j'ai refusé de faire ce qu'il m'avait demandé de faire. Hop! Une claque, un coup de poing, me voilà gisant sur le sol. Je me suis relevé, & j'ai fuis.
J'ai quitté le pays.. Je suis partie des Etats Unis, j'ai pris l'avion.. Clandestinement. Même pas majeur.. Je n'avais pas honte non! & Je suis retourné à Londres. Sur les pas de mon enfance.. Arrivant dans mon ancien quartier, il faisait nuit & sombre. A ma plus grande souffrance, toutes les maisons avaient disparuent, laissant place à un parc public. Mais mon chêne.. Mon chêne, il était toujours là. Dans ce grand parc de plusieurs hectares, gisaient de nombreux animaux ( d'après les panneaux de publicités ). Je m'approchais de mon chêne &..

♦️ Le jour où... :
RAAAAAAH;
Quelque chose me sauta au cou. Je n'eus pas la force de faire quoi que ce soit, mes mains se tenaient aux racines de l'arbre, de MON chêne, mes ongles se parsemaient de terres, je ne vis que le visage d'un humain.. Un humain ? Serais-ce vraiment un humain.. Il avait les cheveux courts.. & Il avait.. Il avait du sang.. Du sang PARTOUT, qui sortaient de sa bouche, coulaient sur sa peau, son corps, ses bras. Il me frappa violemment contre l'arbre, la douleur me saisit à la tête.. Ce sera bien la seule douleur en tant qu'humain. Ses dents paraissaient coupante comme une lame de rasoir. Mes yeux se fermèrent, je sentis son souffle près de mon cou, & là.. Il m'arracha, me mordit, me tua. Non non, j'étais pas mort, je souffrais. La douleur fut atroce, je sentais mon sang partir, mon sang rentré dans sa bouche, tel de l'eau qui tombait du robinet. J'hurlais, je me crispais, mes jambes tremblaient, mes yeux ressemblaient à de gigantesques soucoupes. & Lui là.. L'inconnu, il était là. Son regard.. Il était.. Effrayé. Il s'enfuit se mit à courir, me laissant là.
J'hurlais, je pouvais toujours hurler, personne ne m'entendrait. Il était 1h30 du matin, j'étais en plein milieu d'un parc d'une dizaine d'hectares. Je me retournais, je sentais la douleur pénétrer dans tout mon corps, le venin agissait sur moi. Mon cerveau était en ébullition, je ne sentais plus l'odeur de l'herbe, de la terre, mais je cherchais l'odeur du sang. Ma peau devint de plus en plus blanche, mon regard déjà mauvais l'était encore plus. Je tentais de me relever mais en vain, ma souffrance était tel.. Elle était insupportable, j'avais envie que ça s'arrête, il le fallait.. Il le fallait..

"Jeune homme ?"

Mes pupilles.. Ma tête ? Quoi ma tête ? Une bosse ? Où ça ? Je n'avais plus mal à cette bosse. Mes yeux s'ouvrirent petits à petits. Je voyais flous, je clignais des yeux des dizaines de fois à la seconde. L'odeur du sang devenait insupportable, je scrutais l'homme. Il était vieux, il tenait une canne à la main. Je le regardais, je le fixais, j'avais envie de le manger, l'odeur.. l'odeur de son sang.. Elle m'apaisait, j'avais faim, mais j'avais mal. Il fut effrayé.. Effrayé par mon regard, froid, sans sentiment. Il recula d'un pas, il prit peur.. Mais.. J'avais envie.. J'essayais de me lever, mais j'avais mal.. La douleur me reprit à nouveau.. L'inconnu se rapprocha.

"Vous devriez aller à l'hôpital, j'appelle le samu"
"NON" Hurlais-je d'une froideur telle, qu'il prit une seconde fois peur, & tourna les talons. Il fallait que je me lèves, il le fallait.. J'avais faim, faim de lui.. Mais.. Si.. Son sang, son odeur.. Mon ventre se creusait, il gargouillait. Je me tenais aux branches de mon chêne.. Mon vieux chêne.. Le seul du parc.. J'essayais de marcher.. Miracle.. Je marchais.. Mais j'avais mal.. Le venin me rongeait.. Il me forçait à manger, à mordre, à boire.. Je n'eus pas de pas à faire. Je fis un énorme bond.. & Sauta sur le vieil homme. Il était 6h du matin, personne en vue.. Mais lui ? Que faisait-il là ? Tant pis je ne me posais plus la question.

IV. Hors-Fiche

♦️ Comment avez-vous connu le forum ? :
Par Jenna L. Wildens.
♦️ Pourquoi vous êtes-vous inscrit ? : Le contexte, l'intrigue était bien. De plus le design est soigné, & l'ambiance du forum a l'air bien.
♦️ Comment trouvez-vous le design ? : Jolie, intriguant.
♦️ Avez-vous lu l'histoire et les règles ? : Oui.
♦️ Quelle est la star de votre avatar ? : Luke Pasqualino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Viper
car je dirige d'une main de fer l'institut...
car je dirige d'une main de fer l'institut...
avatar

âge : 27
Masculin Messages : 273
résidence : powell castle
love she's gone.
créateur : Gaunt Viper
à propos de moi loyal, paternaliste & discret.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 324 ans
MessageSujet: Re: Nathan Sacha Quallen.. C'est bien moi :) {Finish}   Dim 19 Avr - 0:28

Bonjour Nathan ! pirat
Je te souhaite la bienvenue sur le forum ^^ J'aime beaucoup ta fiche, je valide ta fiche et t'accepte en tant que Néophyte Like a Star @ heaven
Amuses-toi bien =D

_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nathan Sacha Quallen.. C'est bien moi :) {Finish}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires! rpg ::  :: « Dossiers d'Inscription » :: « Fiches Validées { néophytes } »-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit