Vampires! rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chelsea Hoprins { ANCIEN }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chelsea Hoprins
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
avatar

âge : 25
Féminin Messages : 42
résidence : Powel Castle.
love Pas d'amoureux pour le moment.
créateur : Un certain baron d'Hollande.
affinités : Billy Viper un père que je n'ai jamais eu. James Graham un nouveau ami ?
à propos de moi Je suis très calculatrice et je sais anticiper les actions d'un vampire. J'ai tendance à trop analyser les situations et à réagir excessivement. Je suis également très froide et sévère.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 239 ans
MessageSujet: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   Dim 5 Avr - 0:11

FICHE D'INSCRIPTION



Chelsea Hoprins


I. Informations Personnelles

♦️ Nom de Famille : Hoprins
♦️ Prénom(s) : Chelsea
♦️ Sexe : Femelle
♦️ Genre : Anicen niveau 1
♦️ Si Ancien, âge d'Ancienneté : 239 ans
♦️ Âge Immortel : 23 ans
♦️ Date & Lieu de Naissance : 24/08/1770 en Suéde
♦️ Date de Morsure : 10/10/1793

II. Détails

♦️ Origine : Suédoise
♦️ Prénoms & Noms des Parents/Tuteurs : Billy Viper
♦️ Prénoms des Frères et Sœurs : Elle n'en a pas.
♦️ Fonctionnement Psychologique : Je suis un prédateur dangereux. Oui, c'est la vérité. Je suis dangereuse. Comme tous les vampires de toute façon. Je me nourris de sang humain et c'est sûrement ce qui fait de moi une vampire encore plus dangereuse que les vampires végétariens. Logique, n'est ce pas ? Pour ma part, la vie en société ne me fais pas peur. Je peux rester auprès d'humains, je sais très bien me contrôler, c'est pour cette raison qu'on me confie les Néophytes les plus turbulents.. Le sang humain est quelque chose à laquelle je résiste très bien. Mais parlons plutôt de mon attitude qui pourrait ressembler à celle d'une humaine, voulez vous ? Je suis d'une nature plutôt solitaire. Je préfère me plonger dans un bon livre seule que de me retrouver mêler aux gens trop longtemps, du moins, avec les personnes que je ne connais pas. Avec mes semblables, je suis toujours méfiante, sauf avec Billy avec qui j'ai beaucoup d'affection. Ils restent des adversaires dangereux que je ne peux sous estimer. Je suis quelqu'un de très calme mais aussi très mystérieuse, en tout cas c'est ce que les autres éprouvent en me voyant. Je n'ai jamais eu d'amis dans ma vie d'humaine et cela n'a pas changé. Je suis d'un naturel très solitaire voir froid avec les personnes je courtois ce qui ne m'empêche pas d'être aimable et serviable si l'envie m'en prend. Je ne reproche rien aux vampires végétariens, chacun suit ses propres idéaux. Beaucoup de gens m'évitent à cause de cela mais ça ne m'a jamais perturber, ce n'est pas maintenant que cela va changer. Je suis charmante, polie, déterminée et surtout très calculatrice, je peux anticiper les actions d'un vampires. Je suis également très sévère, c'est bien pour cela qu'on me charge de m'occuper des Néophytes les plus turbulents, je sais comment m'y prendre, je suis très efficace. J'ai tendance à trop analyser les situations et à réagir excessivement ce qui n'est pas toujours une bonne idée. Je continues de parler de manière désuète. J'ai gardé ça de ma vie d'humaine et ça n'a pas changé depuis.

♦️ Description Physique : Tu l'as trouves jolie ? Est ce que ses cheveux bruns te plaisent ? Tu les aurais peut être préféré plus court… Comment trouves tu ses yeux ? Ses deux petits joyaux à la couleur aussi profonde que les enfers ou parfois d'une couleur se rapprochant du rouge pour ton plus grand étonnement. Moi je les aime. Laisse moi te parler de sa peau pâle qui protège son corps, tu aimes également ? Cette impression qu'elle ne dors jamais, ces cernes sous ses yeux, apprécies-tu ? Elle t'attires n'est ce pas ? Bien sur que tu souhaites toucher cette délicate peau qu'est la sienne mais c'est normal. Elle est un vampire après tout. Elle mesure un petit mètre soixante huit pour une cinquantaine de kilos à tout casser. Elle a peut être l’air très frêle comme ça mais elle se défends très bien ! Comme tous les vampires me direz vous. Elle est le portrait craché de sa défunte mère. Elle a des jambes plutôt longues. Oui, plus longues que son buste en tout cas, certain disent même qu'elle pourrait être mannequin. Elle ne sais pas vraiment s’il s’agit là d’un compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-twilight.forumactif..com
Chelsea Hoprins
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
avatar

âge : 25
Féminin Messages : 42
résidence : Powel Castle.
love Pas d'amoureux pour le moment.
créateur : Un certain baron d'Hollande.
affinités : Billy Viper un père que je n'ai jamais eu. James Graham un nouveau ami ?
à propos de moi Je suis très calculatrice et je sais anticiper les actions d'un vampire. J'ai tendance à trop analyser les situations et à réagir excessivement. Je suis également très froide et sévère.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 239 ans
MessageSujet: Re: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   Dim 5 Avr - 17:20

III. Histoire

♦️ Passé Humain : Je suis née au Printemps, voilà que cette saison est devenue ma saison préférée ! Un beau 3 Juin 1770, voilà qu'une toute petite fille vient de sortir du ventre de sa maman mais avant d'en arriver là, il y a eu les décisions à prendre. Ma mère une grande actrice très fameuse en avait marre de ne plus avoir de vie privée et elle en avait également marre de son métier donc elle pensa qu'en tombant enceinte plus aucune réalisateur voudrait d'elle, ce qui marcha même si les paparazzis ne s'éloignaient toujours pas. Bien sur elle n'allait quand même pas faire le bébé toute seule, elle en parla à mon père. Lui il était très différent de ma mère, un banquier avec la joie de vivre toujours prêt à s'amuser mais il aimait ma mère plus que tout et donc ne fut pas capable de lui refuser pareille chose même s'il n'avait pas spécialement envie de devenir père tout de suite, il aurait préféré profiter de sa vie sans avoir de grosses responsabilités au contraire de ma mère qui était très responsable et raisonnable et qui voulait devenir mère à tout prix pour avoir une héritière. On ne peut pas dire que ce monde voulait vraiment de moi car mes parents on essayer à plusieurs reprises, mais sans succès.

- Je ne pourrais jamais avoir un enfant et c'est ta faute ! Je suis prête à parier que tu as tout fait pour ne pas que cet enfant naisse !

Voilà ce qui avait dit ma mère à mon père totalement désespéré. Bien sur que ce n'était pas sa faute à lui, c'était la nature c'est tout. Il était bien trop déçu et dégoûté pour lui dire quoique ce soit mais quand cette fois elle tomba enceinte il ne comprit pas pourquoi car ils n'avaient pas fait l'amour depuis un certain bout de temps puisqu'ils étaient fâchés. Mon père se méfiait, il était sur que ma mère l'avait trompé avec un autre homme et que cet enfant qui grandissait peu à peu dans le ventre de sa femme n'était pas le sien et ça le dégoûtait encore plus.


- Je m'en vais.


C'était tout ce qu'il avait dit, il n'avait même pas été violent ou agressif et c'était vrai, ma mère l'avait trompé avec un autre homme et était tombé enceinte de celui ci. Donc mon père n'était pas mon père. Il aurait du être mon père mais il était stérile donc mon père je ne l'ai jamais connu. Ma mère avait juste trouvé un homme à son goût pour pouvoir avoir un enfant tellement elle était obsédée par cette idée. Ce qui me choqua le plus c'est que ma mère n'essaye même pas de retenir celui qu'elle aimait, enfin si elle l'aimait toujours, elle ne me l'a jamais dit à vrai dire. Je suis née à la maison, même pas à l'hôpital et ma mère n'a pas été aidé, par personne juste par Dieu. Elle était toute seule, allongée sur son canapé devant la têlé qui diffusait un film, très ancien. Elle se leva pour aller chercher quelque chose à grignoter quand elle se rendit compte que le moment était arrivé. Elle ne me raconta pas ce qu'elle ressentit, elle évité les détails, elle m'a juste dit qu'elle a eu très mal et que tout c'était bien passé. Elle prit le bébé qui avait le même sang qu'elle entre ces bras. Il n'arrêtait pas de pleurer, la première chose qu'elle fit, c'est vérifier son sexe, quand elle s'aperçut qu'il s'agissait d'une fille, elle ne peut s'empêcher de faire un grand sourire, elle explosait de joie, elle était maman d'une petite fille. Elle caresse le visage du petit nouveau né.


- Tu es à moi, juste à moi. Je vais t'éduquer et tu seras le bébé le plus heureux du monde.

Elle disait vrai, c'est elle et personne d'autre qui m'a vu grandir, elle a attendu mes 13 ans pour pouvoir reprendre son travail d'actrice. Juste avec l'argent qu'elle gagné, on étaient riches, j'avais tout ce que je voulais et surtout j'avais l'amour de ma mère, c'était ça qui comptait le plus pour moi. Je grandis peu à peu, la période la plus difficile c'était celle de mes 17 ans. J'étais très différente des autres filles qu'on pouvaient croiser dans la rue, j'étais tout sauf banale. Malgré tout l'amour que j'éprouvais pour ma mère, je dois avouer que je commençais sérieusement à m'ennuyer de vivre avec elle. Suéde d'où je viens, ne m'intéréssait plus, ne me surprenait plus, j'avais besoin de quelque chose de nouveau, je me sentais pas à ma place. Cette vie n'était pas pour moi, ce n'était pas une vie comme ça que je rêvais. Je n'étais pas libre et je devais être toujours très polie avec tout le monde ce qui m'agaçait franchement car ma mère était une grande actrice très connue et connaissait beaucoup de monde, sans parler que c'était une vrai mère poule, je ne pouvais jamais sortir avec mes amies même si j'en avais pas beaucoup. A croire que je repoussais les autres. Elle organisait de grandes fêtes chez nous et j'étais obliger d'être présente. Ce que je ne pouvais pas supporter, c'était l'idée de la voir se faire draguer par tous ces hommes pervers qui n'avait rien d'autre en tête que le sexe. De temps en temps ma mère venait me voir, moi assise sur une chaise toute seule dans un coin, à chaque fois j'étais surprise qu'elle se rappelle que j'étais là.


- Sa va chérie ? Tu as l'air de t'ennuyer ?

- Je veux aller dormir.
- Mais pourquoi donc ? La fête est très animée, vient donc danser.


Elle m'avait dit ça d'un ton sec et arrogant et m'avait tourné le dos pour aller danser avec tous les hommes présents dans la grande salle. Quand même ! J'avais 17 ans, j'étais presque majeur et j'avais le droit de faire ce que je voulais, je n'étais plus une petite fille ! Et puis ces grandes réunions que ma mère organisé chez nous avec ses amies qui critiquaient tout le monde, comme d'habitude je devais être présente, enfin j'étais obligée! J'aurais aimé être plus heureuse et libre, vivre dans la joie et dans le bonheur sans être obligé de faire tout ce que ma mère voulait et me demandait, à croire qu'elle m'avait fait pour faire de moi son esclave. J'allais en cours comme toute jeune femme de mon âge même si j'étais beaucoup plus différente des autres, je m'habillais beaucoup plus classe, pas que je le veuille, c'est juste que j'avais que ça dans mon placard. C'était ma mère qui m'achetait tous les vêtements, je n'avais même pas le droit de dire quoique ce soit, même si je n'aimais pas je devais les porter car ce n'était pas moi qui commandait comme elle le disait si bien. J'étais toujours toute seule, seule au monde, pourquoi ma mère n'avait pas fait de frères et soeurs ? Peut-être que c'était mieux comme ça, ça aurait évité de les faire souffrir eux aussi. Je ne devais pas continuer à vivre sous les ordres de ma mère alors quand je fêta mes 23 ans, je décida de faire ma vie toute seule, j'étais majeure après tout non ?


- Maman je m'en vais. Je t'aime plus que tout mais je ne supporte plus l'idée de devoir jouer ton esclave.


Elle resta figée sur place, comme si j'avais dit que mes jours étaient comptés, elle venait de comprendre qu'elle avait perdue sa fille en voulant la garder trop prés d'elle. Je ne pouvais pas supporter cette image de ma mère. Fatiguée, effacée, usée...elle vieillissait, je ne pouvais pas partir, pas maintenant. Elle avait besoin de moi. J'allais le regretter si je la laissais tomber alors qu'elle m'a éduquer comme si j'étais une petite princesse, ce qui n'était pas faux. Je m'approchais d'elle et la pris dans mes bras.

- Vraiment désolé maman. Désolé de m'avoir emporté de cette manière. Je vais rester ici avec toi, tu as besoin de moi.

Je restais finalement chez moi. Pour mon plus grand bonheur elle devint moins mère poule, me laissant aller aux soirées entre amis ou encore en discothèque. Je n'avais jamais mis les pieds dans un lieu pareille et je n'aurais pas du les mettre en fin de comptes. Ce lieu était vraiment étrange, différent mais à première vu ça plaisait aux jeunes. Et pourquoi pas à moi ? Je viens peut-être d'un autre monde, ce n'est pas possible d'être aussi coincée. Ils dansaient tous là, au milieu de la piste. Ils n'avaient pas chaud ? Moi j'étais assise dans un petit coin toute seule. Oui j'étais venue toute seule, n'ayant pas d'amis, je ne vois pas comment faire autrement. Moi qui croyais que j'allais m'amuser comme une folle, enfin comme une jeune femme de mon âge mais ce n'était pas le cas. Je me leva et sortie, je voulais rentrer chez moi, j'en avais par dessus la tête de cet endroit nauséabond et pleins d'humains étranges, je parle comme si moi même je n'étais pas une humaine mais je sais que je suis différente de toutes ces personnes, j'ai quelque chose de plus, que les autres n'ont pas et qui n'auront jamais. Il n'y avait pas de taxis à cette heure de la nuit donc je n'avais pas le choix, je devais marcher. Tout se passa bien quand je le rencontrais. Je m'étais arrêtée, il s'était arrêté. La lumière de la lune illuminait son visage incroyablement sublime. On étaient face à face. Ses yeux étaient posés sur les miens, je n'arrivais pas à détacher mes yeux de cette image qui était la sienne, j'avais une folle envie d'enlacer cet être qui m'était encore inconnu. Je n'avais pas encore pris la parole et lui non plus. Je me contentais de le regarder comme une enfant pourrait regarder le père Noël. Je ne savais pas vraiment ce qui m'attirait le plus chez cet être aux allures parfaites. Ses yeux d'un noir aussi profond que les enfers ? Sa peau blanche sans aucune imperfection ? Son odeur envoutante ? Dieu merci, je n'avais pas encore entendu sa voix. Je m'attendais à tout. J'étais vraiment complexé. J'avais l'air d'une gamine sans réel beauté à coté de lui. Et encore, je n'avais pas tout vu. Je clignais des yeux pour voir si je ne rêvais pas mais quand je les réouvris à nouveau, son visage se trouvait à quelques centimètres du mien. Je ne me posais pas de questions, il était encore plus beau que je ne le croyais. Ses lèvres effleurèrent les miennes et une nouvelle vie commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-twilight.forumactif..com
Chelsea Hoprins
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
avatar

âge : 25
Féminin Messages : 42
résidence : Powel Castle.
love Pas d'amoureux pour le moment.
créateur : Un certain baron d'Hollande.
affinités : Billy Viper un père que je n'ai jamais eu. James Graham un nouveau ami ?
à propos de moi Je suis très calculatrice et je sais anticiper les actions d'un vampire. J'ai tendance à trop analyser les situations et à réagir excessivement. Je suis également très froide et sévère.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 239 ans
MessageSujet: Re: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   Dim 5 Avr - 17:22

♦️ Le jour où... : L'homme pencha la tête et la nicha dans mon cou où il déposa un bref baiser. Je n'osais pas y croire, c'était complètement insensé. J'étais en plein rêve. Seulement, le rêve se transforma en cauchemar la seconde d'après. Je sentis les dents de l'inconnu se planter dans ma chaire. Aussitôt, je sentis le mort s'approcher et venir me souffler à l'oreille qu'il était l'heure de partir. Ce que je ne savais pas c'est que le pire devait encore venir. Je me sentais perdue, comme si j'avais quitté ce monde, comme si je m'étais rendue dans une autre dimension. C'était impossible d'avoir aussi mal. Je suis sure que personne d'autre avait ressenti ce que je ressentais en ce moment. Je n'ai jamais eu peur de mourir, j'avais juste peur de la façon dont j'allais mourir et me voilà en train de mourir de la pire façon qu'il soit. Cependant je pouvais écouter tout autour de moi, je pouvais voir aussi et sentir. Une voix grave s'éleva dans les airs, s'adressait-elle à moi ?

- Ne vous en faites pas. Je viens de vous sauver la vie.

Je ne comprenais pas ce qu'il me disait. Comment ça il venait de me sauver la vie ? Je souffrais tellement...pourquoi il me faisait ça ? Il ne me connaissait pas, je ne le connaissais pas. J'étais heureuse avant, enfin heureuse...pas vraiment mais j'étais en bonne santé, pas au bout de la mort ou quoique ce soit ! J'étais perdue. Il y avait quelqu'un avec nous ? Ou on étaient seuls ? Je voulais qu'il y ait quelqu'un pour m'aider même si c'était perdu d'avance. J'essayais d'ouvrir encore plus les yeux pour voir si il y a avait quelqu'un d'autre, mais non il n'y avait personne, il y avait que lui. J'avais l'impression d'être transporté dans un autre espace temps. Et pourquoi de simples dents me faisaient aussi mal ? Parce que c'étaient vraiment des dents aiguisés ? Et puis je ne comprenais pas ce qu'il voulait faire. Dans quel but ? Alors que je ne m'attendais pas, ces dents quittèrent ma gorge. A croire que je devenais habitué d'avoir deux canines enfoncés dans ma chair. Ce qui se suivit ensuite fut moins amusant et je ne m'attendais pas à ça non plus, à croire que tout ce qui se suivait était une surprise, toutefois une mauvaise surprise. Le sol se déroba sous mes pieds et mon corps rentra en contact avec le sol. Normalement j'aurais du avoir mal à la tête à cause du sol, j'avais mal certes mais ce n'était pas pour cela. Un vrai brasier, comme si j'étais en train de mourir brulée vivante. Je ne resta pas longtemps au sol, de toute façon je m'en foutais pas mal, j'avais trop mal pour réfléchir correctement. Je pus juste apercevoir de grands bras qui me portaient. La direction ? Je ne saurais vous dire. En tout cas le paysage avait changé et je me trouvais allongée sur quelque chose de confortable même si la douleur ne m'avait toujours pas quitté. J'entendais des voix mais mon cerveau refusait de me transmettre les informations tellement il brûlait. J'essayais néanmoins de l'obliger à écouter ce que ces voix disaient, d'entendre quelque chose et malgré tous mes efforts, j'y arriva quand même. La même voix qui m'avait parlé se prononçait encore, c'était l'homme.

- Prenez soin d'elle et faites gaffe, je ne veux pas qu'un vampire l'approche, ce serait bien trop tentant et je veux qu'elle devienne ma femme, elle sera parfaite !

J'étais tellement choquée que je ne bougeais plus, je n'essayais même plus de trouver des solutions pour moins souffrir. Pire encore, tout mon être semblait trembler. Un feu s'était allumé en moi. J'allais me consumer de l'intérieur, ça ne faisait aucun doute. Sa faisait mal. Je ne pense pas avoir mérité pareille chose, je ne pense pas non plus avoir fait quelque chose de ne pas bien dans ma vie, commettre un crime ou un truc du genre pour que je souffre ainsi. La mort se présentait à moi, et tan mieux, j'avais envie d'en finir le plus vite possible. J'étais loin d'imaginer pouvoir me réveiller par la suite. Je ne sais combien de temps mon pseudo coma dura. Quand j'ouvris une nouvelle fois les yeux, je ne pus croire être en vie. Comment était-ce possible ? Alors qu'il y a quelques heures, enfin si c'était des heures, à mon avis ça avait été des jours, j'ai cru que ça n'allait jamais cesser, j'avais souffert comme une malade, j'étais sure d'être en train de mourir et me revoilà les yeux ouverts, ou alors je suis au paradis, voir l'enfer, vu comme j'ai souffert c'est parce que j'ai fait quelque chose de mal que je n'aurais pas du faire et que je ne me rappelais plus. Il y avait donc quelque chose après la mort ? Et moi qui croyait que tout ça c'était des bêtises, que ça ne pouvait pas être possible avoir une nouvelle vie après une autre, c'est tellement incroyable et bizarre mais personne avait pu le contre dire ou l'affirmer puisque quand vous êtes morts, vous êtes morts vous ne pouvez rien y faire. Seulement je reconnus la voix mélodieuse et mielleuse du démon qui m'avait tué. Enfin, j'avais tout de même l'air en vie. Cependant je ne me préoccupais plus de savoir si j'étais en vie en tout cas, ce que je savais c'est que je n'avais pas bougé et que la pièce était la même qu'il y a quelques jours. J'étais toujours allongée sur ce lit qui ma foi est très luxueux, je n'avais même pas remarqué. Alors que j'observais la pièce, quelqu'un entra. Bizarre j'avais entendu sa voix tellement bien que j'avais cru qu'il se tenait là, juste à côté de moi. C'était lui, cet homme qui m'avait fait du mal. C'était moi où il était encore plus beau ? J'essayais de chercher le moindre défaut mais je fus incapable d'en trouver. Cependant j'avais une meilleure vue qu'avant, je voyais tout, le moindre détail. Sa m'effrayai, je ne comprends plus rien. Il s'approcha de moi et s'assit sur le lit à mon côté, il prit ma main et baissa ses yeux.

- Je sais qu'on ne se connait pas encore et que vous ne m'aimez pas mais je vous aime, alors je vous ai transformé.

J'écarquillais mes yeux et enleva ma main de la sienne, du moins j'essayais, il était bien trop fort mais apparemment j'avais beaucoup plus de force que lui alors qu'avant j'étais toute fragile, je me leva et recula mais le mur derrière me fit arrêter. Je ne quittais pas des yeux cet bel homme. Que voulait-il dire par transformer ? Qu'est-ce que ça veut dire ? Me transformer en quoi ? Étais-je déjà transformée ? J'étais trop sous le choc pour pouvoir dire quoique ce soit. Étrangement, ma gorge brûlait comme si je n'avais pas bu depuis des siècles, j'avais tellement soif. Je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait, tout ça était bien trop nouveau pour moi, il fallait que quelqu'un me guide et je savais que c'était cet homme qui allait me guider alors à quoi bon faire la difficile ? Je me détendis et réussit à murmurer.

- Qu'est-ce que vous voulez dire par transformation ? Et pourquoi je me sens si...différente ? Et où je suis ?

Il sourit, un sourire moqueur.


- Je suis le baron d'Hollande, vous êtes donc en Hollande.


Pardon ? En Hollande ? Mais comment se fait-il ? Combien de jours s'étaient écroulés ? Il n'avait tout de même pas répondu aux deux questions les plus importantes à mes yeux. Il a remarqué que j'avais l'air perdue et intriguée, donc il ajouta en faisant un signe de la tête.


- Regardez vous dans ce miroir.


Je ne comprenais pas pourquoi il voulait que je me regarde dans un miroir et en quoi ça concernait mes deux questions mais j'obéis. J'avançais lentement vers le miroir et me posta devant lui, hésitante. Mes sens me semblaient beaucoup plus aiguisés et lorsque mon regard croisa un miroir, ce fut un choc. J'étais incroyablement jolie. Ma peau était devenue encore plus pâle et mes yeux avaient tournés au noir semblable aux ténèbres. Je me tournais de suite vers le baron d'Hollande. J'étais donc devenue comme lui ? C'était fort possible. Mais j'ignorais ce que j'étais au juste. J'avais juste besoin de boire. Je quittai la maison sans prendre la peine de voir si cet homme m'avait suivit, je ne voulais plus le revoir. Une fois dehors, je me rendis compte qu'il faisait nuit. Pourtant, ma vue ne semblait pas moins bonne pour autant. Je fis plusieurs pas dans la rue avant de rencontrer un humain. La brûlure dans ma gorge se fit beaucoup plus insistante et les minutes qui suivirent furent sans aucun doute les plus douloureuses de toute la vie de l'humain présent. Pour la première fois de toute ma vie, je tuais quelqu'un. Et je compris cela seulement lorsque je vis le corps inerte de l'humain tomber à mes pieds. Je n'entendais plus son cœur battre et à cette pensée je pris peur. J'avais entendu les battements de son cœur. J'avais planté mes dents dans son cou et je l'avais vidé de son sang en me régalant comme j'aurais pu le faire auparavant pour une barre de chocolat ou autre gourmandise. Cela me choqua mais ce n'est pas pour autant que j'arrêtais de tuer des humains, je n'avais pas le choix, je devais me nourrir. Peu à peu j'apprenais à connaître mon nouveau moi et c'était plutôt amusant et ça me plaisait beaucoup. J'eus plus confiance en moi et me sentais plus forte, indestructible. J'entendis parler d'un château de l'autre côté du monde qui accueillait des vampires anciens et forts qui avait comme mission aider les plus jeunes à se contrôler. Ce château se trouvait au Canada et je n'hésita pas une seconde, j'allais vivre là bas, je fis de jolies rencontres, un d'elles Billy Viper, il est le père que je n'ai jamais eu.


IV. Hors-Fiche

♦️ Comment avez-vous connu le forum ? : En cherchant sur Internet
♦️ Pourquoi vous êtes-vous inscrit ? : J'apprécie beaucoup le contexte et comme vous le dites si bien "Fuck Edward & Bella love story" =)
♦️ Comment trouvez-vous le design ? : Très classe
♦️ Avez-vous lu l'histoire et les règles ? : Évidemment
♦️ Quelle est la star de votre avatar ? :Sophia Bush
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-twilight.forumactif..com
Billy Viper
car je dirige d'une main de fer l'institut...
car je dirige d'une main de fer l'institut...
avatar

âge : 27
Masculin Messages : 273
résidence : powell castle
love she's gone.
créateur : Gaunt Viper
à propos de moi loyal, paternaliste & discret.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 324 ans
MessageSujet: Re: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   Dim 5 Avr - 19:52

Bonjour CHELSEA HOPRINS !

Je te valide ta fiche et je te souhaite la bienvenue sur le forum !!

Pour ce qui est de ton pseudo, je ne sais pas comment faire... =/ Je comprends pas pourquoi il me dit que le pseudo est déjà pris, c'est bizarre.

_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Hoprins
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
car j'enseigne et je fais part de mon expérience...
avatar

âge : 25
Féminin Messages : 42
résidence : Powel Castle.
love Pas d'amoureux pour le moment.
créateur : Un certain baron d'Hollande.
affinités : Billy Viper un père que je n'ai jamais eu. James Graham un nouveau ami ?
à propos de moi Je suis très calculatrice et je sais anticiper les actions d'un vampire. J'ai tendance à trop analyser les situations et à réagir excessivement. Je suis également très froide et sévère.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 239 ans
MessageSujet: Re: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   Dim 5 Avr - 19:56

Mercii Beaucoup =)

Oui et j'ai déjà essayé à plusieurs reprises !
Je pense que peut-être quelqu'un l'a pris mais n'a pas validé son compte, essaye de regarder dans les "membres inactifs" on ne sait jamais ! Encore merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-twilight.forumactif..com
Billy Viper
car je dirige d'une main de fer l'institut...
car je dirige d'une main de fer l'institut...
avatar

âge : 27
Masculin Messages : 273
résidence : powell castle
love she's gone.
créateur : Gaunt Viper
à propos de moi loyal, paternaliste & discret.

• me, just me •
genre: vampire
âge: 324 ans
MessageSujet: Re: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   Dim 5 Avr - 19:58

Exact, t'es trop forte 8D

Bon jeu ! :hh:

_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chelsea Hoprins { ANCIEN }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chelsea Hoprins { ANCIEN }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iniesta vs Chelsea (souvenirs)
» Présentation de Chelsea B. Serview [Validée]
» Chelsea FC
» Real Sociedad - Chelsea FC
» Chelsea - Real Sociedad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires! rpg ::  :: « Dossiers d'Inscription » :: « Fiches Validées { anciens } »-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit